Psychoville, une histoire de fous

Je continue mon tour des séries. J’espère que tu aimes le style english parce qu’on va camper au Royaume-Uni pendant un moment. Pour ce billet, je vais te parler de Psychoville, Diffusée entre 2009 et 2011, elle compte deux saisons et un Halloween Special qui fait le lien entre les deux, soit 14 épisodes en tout.

psychovilleserie01.jpg

Une sage-femme qui traite un poupon comme son enfant. Un comédien nain amoureux, doté de pouvoirs. Un aveugle milliardaire et collectionneur. Un fils à maman passionné par les grands criminels. Un clown manchot qui peine à trouver du travail. Tous ont reçu des menaces et une cassette. Pourquoi ? Qu’ont-ils en commun ? Quel terrible secret les lie ?

psychovilleserie04.jpg

Psychoville est une série télé créée et jouée (en partie) par un des duos du quartet The League of Gentlemen (Reece Shearsmith – Steve Pemberton, Mark Gatiss – Jeremy Dyson). Après des sketches sur scène et une série télé dérivée (The League of Gentlemen, si tu ne suis pas bien), Reece Shearsmith et Steve Pemberton reprennent du service et réappliquent certains principes de la League : ils jouent différents rôles dans la série, en se déguisant, en se maquillant, en se travestissant. En revanche, ils jouent moins de personnages que dans The League of Gentlemen – cela dit, 5 à 7 rôles, ça en fait quand même un certain nombre.

psychovilleserie03.jpg

Le duo, à l’écriture et à l’écran, est toujours aussi flippant et barré. L’humour est noir, grinçant, limite glauque – non, vraiment glauque en fait. L’histoire est très travaillée. Les personnages se croisent, se rejoignent, bifurquent, ne se dévoilant jamais complètement. Les auteurs aiment entretenir le mystère et dévoilent de ci de là suffisamment d’éléments pour te tenir en haleine. Et surtout, tu ne t’attends jamais à ce qu’il va se passer. Impossible de deviner la suite tellement c’est barré. De la haute voltige ! L’ambiance est prenante, grise juste ce qu’il fait.

psychovilleserie05.jpg

J’adore les personnages, même si certains sont vraiment space. Quand même, il faut que je fasse un point sur les clowns. Qu’est-ce qui fait que ces personnes font peur ? Je ne comprends pas comment ça a pu commencer. Toujours est-il que Reece Shearsmith nous livre un Mister Jelly absolument magnifique, désabusé, usé jusqu’à la corde, cynique, amer. Awesome! Je crois que c’est mon préféré, et de loin. Le summum du glauque est attribué à David et Maureen Sowerbutts, le fils et la mère. Je ne t’en dirai pas plus.

psychovilleserie09.jpg

A noter, une scène toute entière a été tournée en quasi seule prise, les acteurs bougeant les meubles en hors-champ. On retrouve à l’occasion de cette scène Mark Gatiss, un autre membre de The League of Gentlemen.

psychoville01-tn.jpg

La série n’a pas été diffusée en France. Il faut donc se tourner vers le Royaume-Uni pour se la procurer. Et comme les Anglais font ça bien, elle existe même en intégrale Blu-ray. Le Halloween Special y est même intégré (bon, dans le boîtier Amaray de la saison 2, mais c’est pas grave, il faut juste bien regarder tout ça dans l’ordre :) ).

psychoville02-tn.jpg

Psychoville est une série BBC.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 − = 52

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie