Father Ted, pécheurs en série

Le billet du samedi est maudit, ahah. On est dimanche, 22h, et je commence seulement à rédiger cet article qui devait être publié hier :D .

Bref, la série du week-end est encore en langue anglaise et est, plus particulièrement, irlandaise ! Voici Father Ted, ou le quotidien de trois prêtres sur une île perdue.

fatherted01-tn.jpg

Les pères catholiques Dougal, Ted et Jack (de gauche à droite ci-dessous) vivent dans la charmante paroisse de Craggy Island, sur la côté ouest de l’Irlande. Madame Doyle est leur domestique.
Bannis sur l’île par leur supérieur, l’évêque Brennan, à cause de leur comportement, les trois religieux règlent les problèmes quotidiens de leurs ouailles et se mettent dans des situations improbables, quand ils ne répondent pas à un challenge de leurs rivaux de la paroisse de Rugged Island.

fathertedserie01.jpg

Des trois, Ted est le plus normal. Cynique, désabusé, il essaie de gérer la paroisse au mieux et de couvrir les bêtises de Dougal et les frasques de Jack. Il espère qu’un jour il pourra quitter l’île et ne plus avoir à s’occuper des deux autres prêtres.
Dougal est un jeune homme de 25-26 ans, naïf comme un enfant. Il ne comprend pas l’Eglise et son fonctionnement, ne distingue pas les personnes réelles des personnages de fiction… On se demande bien comment il a pu devenir prêtre.
Quant à Jack, le vétéran, il est accro à la bouteille. Pour oublier qu’il a échoué à Craggy Island. Il passe son temps à végéter sur un fauteuil, à réclamer de l’alcool – son « Drink! » est mémorable – et à insulter tout le monde. Il pose autant de problèmes à Ted que Dougal.

fathertedserie04.jpg

Madame Doyle est la plus croyante du groupe. Elle veille sur la maison et le bien-être des prêtres : il ne faut surtout pas qu’ils manquent de thé ! C’est un personnage attachant. En dehors de sa fixation sur le thé, elle est assez censée et les religieux sont perdus sans elle.

fathertedserie05.jpg

Les interactions entre les quatre personnages sont drôles. Dougal est dans son monde et ne comprend pas grand-chose à ce qui se passe autour de lui. Ses répliques décalées sont assez drôles. Jack ne fait pas grand-chose mais ses interventions sont toujours de grands moments de franche rigolade. Ted supporte toutes les responsabilités de la paroisse, mais il n’est pas pour autant à 100% sérieux. Lui aussi fait de grosses âneries :) . Ils sont drôles dans leurs malheurs et leurs désillusions.
Entre les trois prêtres, j’ai un faible pour l’irrévérencieux Father Jack (ci-dessous). Pour moi, il a le même degré de coolitude que Bender de Futurama.

fathertedserie06.jpg

Father Ted compte trois saisons et un Christmas Special, diffusés entre 1995 et 1998. « Uniquement » trois saisons, car les auteurs de la série ont décidé d’arrêter après le décès de Dermot Morgan, qui incarnait le rôle titre. Le dernier épisode a d’ailleurs été modifié pour être plus positif que prévu initialement.

J’aime cette série pour ses personnages, son humour, sa façon de traiter la religion en elle-même et par rapport à la vie quotidienne. Les personnages sont malmenés, du coup on s’attache beaucoup à eux. Même s’ils ont des comportements répétitifs – comme Jack – on est souvent surpris de leurs réactions.

fathertedserie07.jpg

Je te présenterai d’autres séries des créateurs de Father Ted prochainement :) .

Father Ted est une série Channel 4.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 + = 64

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie