Blackjazz – Shining (no)

Aujourd’hui, je vais te parler d’un groupe que j’adore vraiment vraiment beaucoup. Et là, tu te dis que j’ai craqué. Bah oui, j’ai déjà fait un billet sur Shining la semaine dernière et j’ai pas tenu ces propos. Ahah, naïf, naïve que tu es lecteur, lectrice ! C’est juste que ce n’est pas le même groupe du tout :) !

Ce Shining-là est norvégien et a débuté en faisant du jazz. Oui, tu as bien lu, du jazz. La musique du quartet (saxophone, basse, batterie et piano) a évolué en introduisant des éléments plus metal et prog, tout en conservant une base jazz et classique moderne (notamment Olivier Messiaen). Et est passée d’acoustique à électrique. On obtient un style musical assez particulier et original, entre free jazz et metal extrême. Selon les termes du leader du groupe, Jørgen Munkeby, du blackjazz.

Tu dois te demander comment on a découvert ce groupe. Il se trouve que Jørgen Munkeby a collaboré sur deux albums solo d’Ihsahn, leader du groupe Emperor, au saxophone (donc sur After et Eremita, que je te recommande vivement). De fil en aiguille, je vais te parler de l’album Blackjazz, cinquième production de Shining, sorti en 2010.

blackjazzshining06-tn.jpg

L’album Blackjazz représente, en quelque sorte, la quintessence du genre musical du groupe. Guitares saturées, chant crié et voix trafiquée, rythme qui accélère, notes et riffes répétés, claviers électroniques… c’est ça, le blackjazz. C’est aussi une certaine puissance, une énergie qui t’emportent au fur et à mesure des morceaux. Et d’un coup, le saxo arrive, complètement fou. Je t’avoue, ce n’est pas un genre auquel quelqu’un qui n’a jamais écouté de metal extrême peut accrocher direct.

Il y a une certaine symétrie dans l’album : certains morceaux portent le même titre et se répondent. C’est le cas de The Madness and the Damage Done et de Exit Sun. Certains morceaux comme HEALTER SKELTER semblent être une totale impro et te voilà entraîné dans une folle sarabande déjantée.

Les paroles sont répétitives et surtout cryptiques. Je pense notamment à Fisheye où je comprends les mots mais pas du tout leur sens :) .

Je te l’ai dit, je suis très très fan de ce groupe et de Jørgen Munkeby. Sur cet album, ma préférence va à The Madness and the Damage Done, Fisheye, Exit Sun. J’aime la folie, le rythme, la saturation, la destructuration de ce Blackjazz.

Comme d’habitude, je vais aussi te parler de la présentation du support physique. Boîtier cristal simple, avec livret travaillé mais illisible pour la partie paroles. Bon, ok, ça peut être lisible, mais faut s’accrocher : un gris foncé sur du noir, ahem :) . Noir et niveaux de gris. Sobre, mais travaillé.

blackjazzshining05-tn.jpg

blackjazzshining04-tn.jpg

Un exemple de pages du livret avec ce que je pense être les paroles d’une chanson.

blackjazzshining02-tn.jpg

blackjazzshining03-tn.jpg

Mention spéciale pour le travail sur le logo du groupe et le nom de l’album. Graphiquement, c’est super bien pensé, avec les « i » juste schématisés par l’espace entre leurs deux lettres voisines (h et n, n et n) et l’étoile pour le point. Très fan.

blackjazzshining01-tn.jpg

Voilà, grâce à moi, tu pourras briller en société et diriger les gens vers le bon groupe si jamais tu vois quelqu’un cherche Shining dans un rayon metal. Tu demanderas : « le groupe suédois ou le groupe norvégien ? ». True story :) .


Playlist

The Madness and the Damage Done
Fisheye
Exit Sun
Exit Sun
HEALTER SKELTER
The Madness and the Damage Done
Blackjazz Deathtrance
Omen
21st Century Schizoid Man

En bonus, voici de quoi découvrir le groupe, avec le clip de Fisheye :

Je te reparlerai d’eux très prochainement :) .

Clique sur les photos pour voir en plus grand :) .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie