Flight of the Conchords, deux Kiwis à New York

Il est grand temps que je te parle de la série Flight of the Conchords après t’avoir présenté les deux albums qui en sont tirés (pour rappel : Flight of the Conchords et I told you I was freaky).

Flight of the Conchords est une comédie, en musique s’il te plaît 8) . La série a connu deux saisons et il pourrait être question d’un film, mais cela reste très hypothétique aujourd’hui.

flightoftheconcords1-tn.jpg

De quoi ça parle ? Bret (Bret McKenzie) et Jemaine (Jemaine Clement), deux jeunes Néo-Zélandais, sont partis vivre à New-York pour percer avec leur groupe, Flight of the Conchords. Leur manager, Murray (Rhys Darby), est chargé de la culture au consulat néo-zélandais. Un grand rêveur et, accessoirement, un incompétent notoire.

serie01.jpg

Leurs réunions se déroulent la plupart du temps dans le bureau de Murray. L’occasion de voir une partie de son « travail », avec de magnifiques motivational posters pour la promotion de la Nouvelle-Zélande. Deux épisodes y sont entièrement consacrés dans la saison 2 avec l’organisation de festivités pour la venue du premier ministre néo-zélandais à New-York.

serie01.jpg

Murray, qui voudrait être un grand manager, leur trouve des salles pour leurs concerts et tente de leur produire un album. Au final, Bret et Jemaine se retrouvent dans des petits bars, des bibliothèques et même dans l’ascenseur du consulat…

serie01.jpg

serie01.jpg

Pour subsister, Bret finit par prendre un petit boulot de porteur de pancartes. Quant à Jemaine, persuadé de son sex appeal, il essaie de vendre son corps… sans succès.

serie01.jpg

L’argent est donc souvent un problème pour eux. Mais pas que. L’amour est également au centre de leurs préoccupations.

Le duo a une fan base solide, c’est-à-dire qu’ils ont… une fan complètement folle d’eux, Mel (Kristen Schaal). Elle les suit partout, les surveille, peut débarquer à tout moment et assiste à tous leurs concerts. Elle va même jusqu’à écarter les autres potentiels fans pour garder Bret et Jemaine pour elle toute seule. Bref, elle est flippante.

serie01.jpg

Toutes les situations, plus loufoques les unes que les autres, sont le prétexte pour des chansons. Il faut dire Bret et Jemaine sont particulièrement naïfs et se trouvent confrontés régulièrement à des filous.
Le style des paroles est assez particulier et très reconnaissable (d’ailleurs, si tu as l’occasion de voir le film The Muppets de 2011, ça devrait te dire quelque chose). Ainsi, on a deux à trois chansons par épisode. On peut même considérer cette série comme un immense clip. Chaque chanson reprend les codes d’un genre musical. Quelques exemples : Bowie est un hommage à David Bowie (très présent dans la série au niveau des influences musicales qu’au niveau, il paraît même dans plusieurs épisodes joué par Jemaine), il y a du hip hop avec Hiphopapotamus vs. Rhymenoceros, The Prince of Parties fait référence aux Beatles, Hurt Feelings emprunte au rap…

serie01.jpg

Jouer dans un clip géant permet bien des fantaisies, notamment au niveau des décors et des costumes.

serie01.jpg

La série n’est disponible qu’en import. Notre édition est en VOST anglais uniquement. Ça va, on gère :) , mais je peux comprendre que ça freine certaines personnes. Cela dit, avec une VF, on perdrait pas mal sur les chansons (à moins de faire un truc hybride dialogues VF – chansons VO avec sous-titrage VF, mais ce n’est jamais très heureux, je trouve).
Les deux albums permettent de prolonger la série. Je pense qu’ils n’ont vraiment d’intérêt que si on connaît l’histoire, ils rappellent les épisodes, on revoit des scènes. Si on ne connaît pas la série, on passe un peu à côté.

flightoftheconcords1-tn.jpg

Flight of the Concords est une série drôle et légère, avec du non-sens et des chansons travaillées. On s’attache vite aux personnages. Je crois que ma préférence va à Murray (Rhys Darby), il est juste désarmant, il veut bien faire mais est complètement en dehors de la réalité.
La série a fait pas mal de pub pour la Nouvelle-Zélande, avec force posters et références (Le Seigneur des Anneaux notamment). Les personnages parlent souvent des différences d’accent et de vocabulaire entre Néo-Zélandais et Américains. A ne pas rater, les frittages avec les Australiens – qui sont absolument complètement différents des Néo-Zélandais :) ; je te recommande d’ailleurs l’épisode 3 de la saison 2 : The Tough Brets, à ce sujet (avec un hommage hypra cool à West Side Story).  

Donc si tu ne connais pas encore Flight of the Concords et que tu n’as pas peur de la VO, fais comme Bret, jette-toi à l’eau ! 8)

serie01.jpg

Flight of the Concords est une série HBO.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie