Papa – Aude Picault

De passage chez mon libraire indé préféré, j’ai déniché, par hasard, Papa de Aude Picault. Une BD très personnelle sur le deuil. Loin de Fanfare et Transat.

Papa - Aude Picault

Papa s’est suicidé avec un fusil de chasse. Aude raconte, page par page, qui il était, à quel point ils étaient liés. Puis sa mort. Et le cheminement du deuil.

Papa - Aude Picault

Je n’arrive pas à me faire à l’idée de ta mort.

Papa - Aude Picault

Ce qui me rend malade, c’est que tu ne deviennes qu’un souvenir.

Papa - Aude Picault

Le récit n’est pas organisé en cases. La plupart du temps, le dessin prend toute la page et Aude Picault explique en voix off ses réflexions et ses sentiments.
Le dessin, type gribouillis, renforce cette sensation de tripes nouées.

La lecture de Papa a forcément eu un gros impact sur moi, ma mère étant décédée quand j’avais 18 ans. Les causes de son décès sont différentes, mais j’ai ressenti tout ce qu’Aude Picault décrit dans cette BD. L’incompréhension quand on apprend le décès. La peur d’oublier la personne, la culpabilité de ne pas penser à elle. La souffrance de l’absence, les regrets. Les souvenirs qui s’estompent.

En bref, une BD forte, qui prend aux tripes. Une belle BD, personnelle et universelle.

Papa est édité par l’Association.

Crédit : Aude Picault / L’Association


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 − = 43

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie