Les contes de la ruelle – Nie Jun

Une histoire tout en douceur, ça te tente ? Voici Les contes de la ruelle de Nie Jun.

Les contes de la ruelle - Nie Jun

Je connais Nie Jun depuis la sortie de Diu Diu et de My Street, il y a 10 ans (ouch, je viens de me prendre un coup de vieux). Alors, quand j’ai vu Les contes de la ruelle dans les librairies, je n’ai pas résisté.

Ces contes relatent le quotidien d’un monsieur, ancien postier, et de sa petite-fille Yu’er. Cette dernière rêve d’être une grande nageuse, mais elle boite et aucune piscine n’accepte de lui donner des cours. Qu’à cela ne tienne, son grand-père lui apprendra à nager et à croire en ses rêves.

Les contes de la ruelle - Nie Jun

Les contes de la ruelle - Nie Jun

Nie Jun nous livre quatre histoires pleines de tendresse de ce duo attachant. Leur lien est très fort et bienveillant. Rien ne presse, c’est comme si le temps s’était arrêté pour cette jolie parenthèse.

Cette douceur se ressent aussi au niveau du style, très différent de celui de My Street et Diu Diu avec leurs personnages dégingandés. Le dessin se fait plus rond, les couleurs sont faites à l’aquarelle.

Les contes de la ruelle - Nie Jun

Avec Les contes de la ruelle, Nie Jun fait passer des messages simples et très jolis sur la confiance en soi et la bienveillance envers les autres. Cette lecture est une parenthèse où les soucis sont balayés par la tendresse, l’amitié et les rêves.

Les contes de la ruelle est édité par Gallimard.

Crédit : Nie Jun / Gallimard


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie