3615 my life #6

Mois d’octobre rime avec suivi médical chez moi. Ce n’est jamais une partie de plaisir, mais je suis obligée de faire ce suivi annuel. J’ai dû ajouter à ça un dépistage sanguin qui n’a strictement rien à voir avec la choucroute annuelle. Histoire de vérifier que la fille carencée en fer que je suis n’est pas atteinte d’hémochromatose génétique. Ma situation est donc totalement à l’opposé de la maladie recherchée, mais ça ne veut pas dire que je ne pourrais pas être atteinte. Enfin, de ce que je comprends des résultats de ma prise de sang, j’ai pas trop de fer, ni trop de stockage. Loin de là. Cela dit, je peux me féliciter de commencer à avoir enfin un taux de fer qui ressemble à quelque chose grâce aux cures de fer que je me suis imposées. Là non plus, pas une partie de plaisir. Bref, pour l’instant, tout va bien.

Le boulot ? Bah, toujours la même rengaine. Ils sont en retard, tu cravaches pour finir dans les temps. Classique, sentiment alterné entre ras-le-bol et « blasage » total. J’ai la chance de travailler avec des personnes qui respectent mon travail et qui ne me mettent pas la pression. Ca n’a pas toujours été le cas et ce n’est pas une situation confortable.
Bref, je prévois encore des moments bien sympas, mais la perspective de bientôt poser mes congés de fin d’année me réjouit vraiment :) .

Je t’ai dit que je retournais à la piscine ? Ma ville a eu la très bonne idée d’en refaire une toute neuve à mi chemin entre chez moi et la gare. Deux nocturnes par semaine ! Elle est belle, un peu plus chère que celle où j’allais avant, dans une autre ville et loin des transports. Donc j’y gagne quand même. Mon but n’est pas de nager vite comme ces mecs qui font 10 longueurs en crawl, comme des fusées, et qui s’en vont. Je mise sur l’endurance. Et, de toute façon, le crawl et moi, on n’est pas copains, y a un truc que je pige pas au niveau de la gestion de la respiration. Alors, je fais la grenouille avec ma brasse coulée. Parce que ça, je sais bien le faire. Et j’enchaîne les longueurs. Mon dernier record, ce vendredi, 80 longueurs. Soit 2 km. Ca me décrasse, ça me vide la tête, ça débloque mes épaules. Je douille un peu après mais c’est pas grave ;) .

3615-06.jpg


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 5

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog était en noir - Depuis 2007 - Tous droits réservés
Blog culture et lifestyle, édité sous Wordpress - Thème d'après Indie